logo galerie olivier waltman
FR / EN

 

 

Urban D-Construction


Dans cette série, les images résultant d’un ordre nouveau obtenu en juxtaposant les flashes de mon réalité visuelle quotidienne  -  les marques et les paysages urbains qui m’entourent.
J’ai sillonné les rues du quartier de Wynwood et pris des empreintes directement sur place. In fois rentré dans mon atelier, je les ai déchires et ré-assemblées, dans la recherche d’un nouveau sens, d’une nouvelle compréhension.

Déconstruire ces images m’a mené vers un nouvel ordre visuel, un territoire à explorer, comme les fondations d’une nouvelle maison.

Chromatiquement, je poursuis mon cycle, avec une palette très contrôlée, faite de peu de couleurs aux tonalités très riches.

Ici, la narration se révèle comme une série de bandes d’informations, un film fait de ces milliers de bouts d’images, de données et d’objets qui nous entourent et que nous devons traiter puis classer. Voilà qui nous parle de notre temps, des lieux que nous habitons et nous invite à considérer notre environnement dans une approche radicalement nouvelle.

 

Jore Enrique
Miami, Juillet 2009

 

 

 

Numbers

 

Avec ces nouveaux travaux, je m’intéresse à l’importance du concept de nombre dans notre société. Je l’envisage comme le symbole grâce auquel se définit notre perception du temps et de l’histoire.
Si notre système de comptage changeait, le temps resterait le même mais la perception du temps et, par voie de conséquence, l’action humaine, eux, changeraient également.
Par exemple, si vous alignez sur une table une série de pierres, les comptez et leur attribuez un numéro, et qu’ensuite vous changez le mode calculatoire, cette nouvelle règle sera sans incidence ni sur le nombre ni sur la nature des pierres. La seule – et significative – évolution portera sur leur nouvelle dénomination.
Bien que les pierres restent inchangées, qu’il s’agisse de pierres ou de toute autre entité définissable, leur perception par l’esprit humain change en même temps que leur identité numérique.
Dans cette relation entre la réalité et la perception de la réalité qui m’intéresse au plus haut point, ces œuvres sont l’exploration visuelle de cet espace intellectuel.

 

Jorge Enrique, Miami, 2007

 

 

 

 

adresse galerie olivier waltman