TOMA JANKOWSKI

Artist statement

 

Globalement, je suis dans un travail sur une forme d’improvisation guidée. Je pars souvent d’une idée de composition, ou bien d’un “fait plastique” ou encore d’un prétexte et je tente de trouver un ensemble à la fois cohérent et hétérogène.

Ma “manière” de peindre à beaucoup été influencée par les méthodes des jazzmen que j’ai eu la chance de côtoyer. Ils m’ont appris que la création improvisée n’est pas un total lâché-prise mais plutôt une tension perpétuelle entre une structure stable et un accueil de l’instant, de l’inattendu. En somme, je vise à me situer entre la règle et sensation immédiate. J’aimerais peindre sans barrière, mais pour ça, je place des balises autour desquelles je peux graviter.

 


 

Point de vue

 

2020

D’anciens plans d’usines de plasturgie trouvés par hasard deviennent le point de départ de sa démarche : des compositions géométriques et structurées se trouvent bouleversées par des éléments extérieurs (dessins, collages) qui en dérègle l’harmonie.
Entre recherches et improvisation, Toma Jankowski convoque ce qu’il appelle des « fragments » de matières. Des motifs, des signes et des chiffres vont progressivement émerger sur les planches de bois qu’il utilise comme support. Sa volonté première n’est pas d’être dans la signification pure mais plutôt de puiser dans des références classiques et de les utiliser comme prétextes à la création.
Des anatomies grecques à la facture des plus classiques sont mises à mal par des fragments du monde contemporain : des bribes d’affiches de publicité et de cinéma laissent le champ libre à la peinture et au dessin.
Chaque oeuvre de Toma Jankowski foisonne d’éléments qui donnent à voir et à penser. Tel un puzzle auquel manqueraient des pièces maîtresses, il revient désormais au regardeur de construire et compléter son propre récit.

 


 

Entre peinture et dessin, Toma Jankowski explore les possibilités d’une oeuvre ouverte. Influencé par le jazz et les musiques improvisées, il joue de formes chaotiques et de compositions élaborées. Son travail tient du dessin pour son aspect direct de retranscription d’une intention et de la peinture pour ce qui est des matériaux et du format. C’est après des études de Design qu’il décide de chercher par la peinture le moyen d’explorer des possibilités d’improvisation. Il collabore alors activement à un collectif réunit autour de l’improvisation et y rencontre des problématiques liées au « protocole » créatif.
En recherche d’accident heureux, ses œuvres sont tendues entre la représentation d’un monde en mutation perpétuelle et une exigence propre à la peinture elle-même en temps qu’organisme sensible.

 

 

EN FR